Réponses au livret salle du concert coup de foudre de Tout est Lumière

Questionnaire du livret-salle, concert Tout est Lumière à Yvetot :

1. Comment s’appelle le recueil dans lequel Victor Hugo a consigné ses illustres séances de spiritisme ?

Ce recueil s’appelle le Livre des tables. Il témoigne des séances de spiritisme auxquelles Victor Hugo s’adonnait quotidiennement, de 1853 à 1855, alors en exil à Jersey. À cette époque, la vogue des tables tournantes, venue d’outre-Atlantique, a gagné toute l’Europe.
L’écrivain discute avec les esprits les plus illustres, Moïse, Chateaubriand, Molière, Shakespeare, ou les formes les plus abstraites (La Civilisation, La Mort, La Prière ou encore…La Lumière !).  Hugo envisageait une publication posthume de cet ouvrage. Quatre cahiers manuscrits forment Le Livre des Tables ; seuls deux d’entre eux nous sont parvenus, dont un inédit.

 

2. Quel nom a t-on donné à la vie de cour sous Napoléon III ?

On appelait également cette vie de cour la fête impériale, correspondant à la vie tumultueuse et festive de la haute société du IInd Empire, instituée sous Napoléon III. Le Tout-Paris se réunit alors lors de bals, de banquets, et autres soirées divertissantes.

 

3. Qui est l’auteur du poème sur lequel Fauré a composé Clair de Lune ?

Fauré a composé ce morceau sur un poème de Paul Verlaine. Il s’agit du premier poème sur 22 du recueil « Fêtes Galantes ». La mélodie de Fauré épouse avec subtilité la mélancolie qui se dégage des vers. Retrouvez le poème ici.

 

4. Pour quelle formation musicale les œuvres interprétées dans ce spectacle ont-elles été composées ?

Les œuvres composées appartiennent au répertoire de chœur. Une oeuvre écrite pour chœur fait appel à plusieurs chanteurs généralement répartis en quatre voix (soprano, alto, ténor, basse) tandis que l’air est écrit pour un seul chanteur et désigne une forme utilisée à l’opéra et dans la musique sacrée (aussi appelé l’oratorio).