Un concert de grâce intimiste

12:42

Un concert doux et chaleureux (…) : la célébration parfaite pour ce concert de rentrée musicale, faisant église comble. (…)
Le Palais royal nous livre un concert sous l’égide des baroques italiens. Une musique rare et recherchée qui ouvre les cœurs et les esprits, dont la douceur nous portera de longs jours encore. Apparaît le flambloyant Jean-Philippe Sarcos, général jovial de cette armée de talents frais et souriants. (…)

Le clou du spectacle (…) est le Stabat Mater de Scarlatti. (…) Une demi-heure durant, cette polyphonie nous enivre, ne laissant à l’auditeur, pour son plus grand bonheur, aucun répit. (…)
Les lumières des bougies renvoient les ors des voûtes de l’église, sous le jeu des arrangements d’Olivier Oudiou. Les costumes de Véronique Boisel nous transportent dans le temps avec ces jolies robes inspirées d’époque et pour les hommes des chemises noires à jabots et dentelles. (…)

Ces chanteurs sont impressionnants de jeunesse et de courage, chantant sans partition, ce qui ajoute à la proximité au public. (…)
Humanité et partage sont les maître-mots de cette formation qui nous inspire, les Apprentis d’Auteuil réalisent ainsi les candélabres de cette jolie prestation scénique.

Frédéric Forgues, Goûtsetpassions.com, octobre 2021 (article entier)