Le football et la musique sont deux arts de la représentation

16:35

Réaliser une vidéo chiadée d’un affrontement sur terrain vert entre orchestre et chœur. Retour avec les deux hommes sur un projet dingue. (…)
Gaultier Durhin : « Je me suis dit qu’il y avait une similitude entre la cérémonie du couronnement, la cérémonie footballistique, le rassemblement d’un public, un jeu, la cathédrale, le stade de foot, et qu’on pourrait faire jouer la pièce originale dans un stade avec une joute musicale entre instrumentistes et chanteurs. »

La vidéo finale laisse entrevoir quelques belles qualités techniques et un visage culte…
Gaultier Durhin : « On a tourné (…) au Stade Robert-Bobin, un stade à l’architecture assez fascinante. Tous les gestes de foot, ce sont les musiciens, et deux ou trois éléments étaient de bons footballeurs. »
Jean-Philippe Sarcos : « Ca m’a fait plaisir de pouvoir rendre hommage à Pierluigi Collina, qui est quelqu’un que j’admire beaucoup et qui est un monstre sacré. (…) Ce qu’on essaye de faire avec Le Palais royal, c’est justement de faire vivre à chacun, à chaque concert, l’ambiance d’une finale de la Ligue des champions. (…) Tous les musiciens qui étaient là se disaient qu’on était en train de retrouver l’essence de cette musique, c’est-à-dire la joie d’être ensemble, la joie de concourir ensemble. »

Valentin Lutz, Sofoot.com, 28 mai 2022

Lire l’article entier ici.